POURQUOI ÊTES-VOUS ICI?
 

Tiré du livre : Choisir la joie de Sayana Roman



Vous êtes, pour la plupart, dans un état de transition. L’état de transition est toujours générateur d’une grande masse d’énergie. Que vous vous sentiez en forme ou non, vous vous sentez certainement bien vivant, rempli d’inspiration et d’énergie, quels que soient les changements intervenant dans votre vie. Cette puissante partie de vous-même, cette partie qui est capable d’être détachée et d’observer, qui regarde la lumière, qui désire une vie meilleure pour vous, plus joyeuse et plus agréable, cette partie-là est en train de s’ouvrir.

Pourquoi êtes-vous ici? De retrouver votre but ultime vous permet de suivre votre destin. Ne vous méprenez pas sur ce que je dis; vous êtes des êtres libres. Vous n’avez pas choisi un parcours que vous devez suivre. Vous avez sélectionné un certain plan, quelques schémas et un lieu pour naître. Vous avez décidé de certaines circonstances de votre vie et vous avez été lancé dans cette direction. Une fois sur Terre, votre vie est complètement spontanée et vous avez un pouvoir de décision à chaque instant. Il n’y a aucune limite prédestinée à votre élévation. Aucune limite!
 
 

Votre vie est un monde infini;

vous pouvez aller au-delà de tout ce que vous connaissez





Pour voir votre destinée, regardez au-delà des formes-pensées générales qui existent. Vous avez grandi dans un climat de pression pour agir, accomplir, être, se faire un nom, avoir du mérite. À la vue de votre idéal, posez cette question à votre âme et à votre être : " Suis-je en train de faire cela pour moi, pour le meilleur de mon évolution ou bien pour le plaisir des autres, et de vivre ainsi selon l’image qu’ils ont de moi? Est-ce que je fais cela pour recevoir en retour ou pour être remercié? Ou bien, est-ce que je le fais parce que je le veaux et que cela me correspond et m’apporte de la joie? "

Il y a tant de schémas et de croyance dans votre culture sur ce qui est juste et bon – faire de l’argent, être célèbre, être pieux… Toutes ces choses peuvent être bonnes si elles proviennent du désir de l’âme. Mais elles ne correspondent pas à votre voie si vous les accomplissez pour répondre à une certaine image produite par l’ego ou la personnalité. Observez-vous et répondez-vous : " Si la société n’avait aucune image ou idée sur ce qui est juste et bon, que feriez-vous de votre vie? " L’aspect extérieur est trop prédominant dans votre culture par rapport à la paix intérieure, la joie, l’amour, la compassion. La sensation de temps envahit tout – il faut faire telle ou telle autre chose avant un certain âge, autrement c’est l’échec. Vous vivez sous la pression constante où tout doit être fait rapidement. Je vous affirme que vous avez tout le temps nécessaire si vous agissez en accord avec votre idéal.

Vous pouvez vous détendre et voir que, chaque jour, vous disposez de tout le temps nécessaire pour accomplir vos buts. Si vous sentez que vous n’avez pas fait ce que vous désiriez, que vous n’avez pas eu assez de temps, je vous dirai que ce que vous faisiez n’était pas dans vos buts. Lorsque vous créez cet idéal, vous avez tout le temps nécessaire puisque c’est vous qui créez ce temps. Vous trouverez tant de joie à construire cet idéal que tout le reste disparaîtra, et votre détermination, votre intérêt et votre concentration seront dirigés vers cet idéal. Si vous vous forcez à faire quelque chose par obligation ou par devoir, ou encore parce que vous pensez que les autres vont vous admirer ou vous respecter, alors vous n’êtes probablement pas en train d’honorer la lumière de votre âme.

Chacun d’entre vous a un but propre et vous ne pouvez pas juger les autres sur ce qu’ils font. Chacun d’entre vous accomplit un programme particulier afin de s’épanouir. La plupart des blocages empêchent la manifestation de cet idéal provient des formes-pensées culturelles, d’un manque d’entraînement et des autres, en particulier de vos proches. Lorsque vous êtes très intime avec quelqu’un, vous avez tendance à emprunter ses buts et ses formes-pensées. Au regard de votre idéal, observez vos proches et demandez-vous si vous n’avez pas créé ce qu’ils désiraient pour vous. Êtes-vous assez clair sur ce que vous désirez pour vous-même? Souvent, ceux qui vous aiment le plus sont ceux qui vous freinent le plus. Non pas au travers de leur négativité, mais par leur amour, par leur désir que vous ne soyez là que pour eux, vivant selon leurs désirs et leurs jeux. Au regard de cet idéal, demandez-vous ce que vous feriez si vous étiez seul. Si personne ne pouvait profiter ou pâtir de ce que vous faites, votre choix serait-il le même? Que faites-vous pour vous-même? Qu’est-ce qui vous apporte paix et joie? Si la société n’existait pas ou avait des valeurs différentes, qu’aimeriez-vous continuer à faire? Il y a cent ans de cela, les valeurs étaient différentes. Les gens recevaient de l’admiration pour des choses que sont actuellement sans valeur. Les croyances de la société évoluent, et si vous basez votre idéal sur ce que vous voyez autour de vous, le constant changement que cela implique ne sera pas nécessairement le reflet de votre âme.

Imaginez que vous êtes un rocher solide au milieu d’une rivière. Pour la plupart, vous vous laissez entraîner ici et là. Restez-vous bien centré et équilibré alors que le courant sévit autour de vous, ou bien, vous laissez-vous porter au gré de ce courant? Imaginez que vous avez une antenne que vous pouvez orienter vers l’idéal qui vous correspond. Quelles sont vos valeurs? Comment aimeriez-vous vous sentir? Arrêtez-vous quelques instants et demandez-vous : " Comment est-ce que je veux me sentir? Comment est-ce que je veux voir l’Univers qui m’entoure?". À un niveau émotionnel, contactez ce sentiment qui vous habiterait si vous étiez dans cet univers parfait. Gardez cette antenne dirigée vers votre idéal et vous resterez solide comme le roc qui laisse passer le courant autour de lui.
 
 

Croire que vous n’avez pas ce que vous désirez

n’est qu’une illusion



Si vous croyez dans ce que vous voyez, alors vous croyez dans les créations du passé. Tout ce que vous avez maintenant, vous l’avez créé dans le passé. Tout ce que vous désirez peut être créé maintenant et vous pouvez le choisir. Vous n’avez pas besoin de connaître dans les détails ce que vous ferez demain ou dans les jours suivants. Vous pouvez commencer par croire que vous avez un idéal, un but précis et vous pouvez commencer par demander à ce qu’il se dévoile. Si vous commencez par croire et agir comme si vous connaissiez ce que vous faites de votre vie, tout se mettra en place. Levez-vous demain matin en visualisant que vous êtes le capitaine de votre navire et que, durant cette journée, vous allez le diriger à votre gré. Vous prendrez tout votre temps, vous resterez avec les personnes qui vous sont agréables, vous direz " non " lorsque vous aurez envie de dire " non " et " oui " lorsque vous aurez envie de dire " oui ". D’heure en heure, vous pourrez savoir si vous êtes dans la joie et la paix ou dans ce que vous désirez ressentir.

Certains disent que leur idéal est d’aider et de servir les autres. C’est un très bon et véritable idéal si le Soi est bien centré et si vous faites attention à votre vie personnelle. En prenant soin de vous-même, en vous plaçant dans des environnements qui sont source de paix et de sérénité, de beauté et d’harmonie, vous êtes dans une situation bien meilleure pour aider les autres que si vous vous occupez uniquement de rendre les autres heureux en vous oubliant. Si chaque personne vit dans un espace d’harmonie et de beauté, en contact avec son être suprême, la société serait complètement différente. Pour l’instant, regardez vos choix et décidez, à cette minute, de créer le monde que vous désirez. Allez à l’intérieur de vous-même pour trouver cette force, cette partie de vous-même pour trouver cette force, cette partie de vous-même qui as toujours été capable de créer ce que vous désiriez et sentez-la devenir encore plus forte. Le plus grand cadeau que vous puissiez faire est de rendre votre vie opérante.

Les changements et les transitions sont souvent précédés de confusion, de sensation de perte, de douleur ou du sentiment que tout s’effondre autour de vous. Cela provient du fait que votre société ne vous habitue pas à vous détacher et à abandonner ce qui ne vous est plus nécessaire. Vous cultivez une immense forme-pensée de manque, ce qui rend encore plus difficile cet abandon qui vous fait penser que rien de mieux ne va remplacer ce que vous laissez. Si vous vous centrez sur ce que vous voulez, si vous reconnaissez que ce que vous avez est une création de votre passé et peut être facilement changé, alors votre futur sera exactement comme vous le choisissez.
 
 

Emplissez vos pensées de ce que vous désirez créer

et vous l’obtiendrez



Il y a souvent un décalage entre une nouvelle pensée et sa matérialisation; cela trouble et amène les gens à arrêter cette pensée nouvelle. Les pensées sont réelles; elles se promènent pour créer ce qu’elles sont et elles existent dans le temps. Aussi, les pensées du passé peuvent continuer à vous affecter, même si vous changez votre façon de penser. Quoi qu’il en soit, en l’espace de deux ou trois mois, les nouvelles pensées auront généré une force suffisante pour créer leurs matérialisations. Honorez-vous en tant qu’individu unique. En présence d’autres personnes, ne comparez pas votre chemin aux leur. Souvent, vous comparez ce qu’elles font de leur vie à ce que vous faites de la vôtre, et ainsi vous vous sentez supérieur ou inférieur. Au lieu de cela, allez en vous-même et regardez votre chemin le plus élevé; vous lisez dans les journaux ce qui se passe pour d’autres personnes et vous pensez : " Cela peut m’arriver ". Vous n’avez pas leurs pensées, vous n’êtes pas eux. Quoi qu’il arrive aux autres, cela leur arrive parce qu’ils sont eaux. Si vous entendez les récits d’autres personnes, ne les gardez pas dans votre propre espace, mais questionnez-vous plutôt : " Comment puis-je être vrai envers moi-même? Quelle est ma vérité? ". Chaque personne a un chemin particulier qui est une expression unique de la force de vie.
 
 

L’idéal

se trouve sur le chemin que vous décidez de prendre,

parce qu’il existe toujours le libre-arbitre





Vous choisissez certaines conditions et vous désirez certaines choses. Vous pouvez obtenir tout ce que vous désirez si vous êtes capable de garder cette vision et si vous croyez en vous-même sans défaillir. Plus vous êtes assuré dans votre confiance à vous-même, meilleurs sont les résultats. Cela serait facile s’il n’y avait pas de préparations ou d’essais en cours de route. Honorez chaque préparation, chaque défi et chaque difficulté, parce qu’ils renforcent votre idéal . Ils vous donnent les possibilités de vous engager plus intensément dans votre vision et même de devenir plus clair dans vos intentions. Si la vie était trop simple ou trop facile, la plupart d’entre vous s’ennuieraient. Honorez vos défis parce que ces espaces que vous dites " sans fond " sont là pour vous apporter plus de lumière, pour vous renforcer, pour affermir votre résolution et pour faire fleurir le meilleur de vous-même.
 
 

Pourquoi êtes-vous ici?
 
 

Exercices


Si vous avez le goût de suivre le guide